L’hypnose ericksonienne est issue de la pratique de Milton Erickson (1901-1980). Caractérisée par une approche souple, indirecte (métaphores) et non dirigiste, cette forme d’hypnose a donné naissance à de nombreux courants de psychothérapie moderne : thérapie familiale, thérapie brève (stratégique, systémique), programmation neuro-linguistique (PNL)…

Envie d’essayer l’hypnose Ericksonienne ?

L’hypnose est l’une des techniques les plus effaces pour travailler sur des problèmes psycologiques telle que le manque de confiance, les phobies, le développement de la mémoire et d’autres domaines. Séance d’hypnotherapie.

Hypnose Ericksonienne pour vaincre la depression

Déprime, crises d’angoisse, manque de confiance ? Avec l’hypnose il est possible de signer de manière durable ce genre de problématique.

Hypnose Ericksonienne pour arrêter la cigarette

Envie d’arrêté de fumer de manière simple et durable. L’hypnose fait partie des méthodes les plus efficaces pour l’arrêt du tabac

Hypnose Ericksonienne pour perdre du poids

Besoin de maigrir rapidement, venez tester l’hypnose pour perdre du poids très rapidement. ça marche et c’est efface.

Hypnose Ericksonienne

Hypnose Ericksonienne

Pour Milton Erickson, l’inconscient est profondément bon et puissant. Il se révèle une puissance bienveillante avec laquelle l’état hypnotique doit permettre de coopérer. L’inconscient est capable de mobiliser des ressources intérieures, des potentialités susceptibles de conduire aux changements désirés. L’hypnose ericksonienne a pour but d’amener conscient et inconscient à travailler ensemble pour déclencher les changements utiles à la résolution du problème.

Milton Erickson enseignait à ses étudiants le respect du patient : chaque personne est unique et il ne peut y avoir de normalisation des techniques inductives; il faut prendre en compte la personnalité du patient et respecter sa demande.

Son approche s’illustre par une citation lors d’une conférence1 que Milton Erickson donna à Seattle en 1965 :

« Vous ne contrôlez pas le comportement d’une quelconque autre personne. Vous apprenez à le connaître, vous aidez les patients en l’utilisant, vous aidez les patients en le dirigeant de telle façon qu’il rencontre leurs besoins; mais vous ne travaillez pas avec les patients pour atteindre vos propres buts. Le but est leur bien-être, et si vous réussissez à obtenir leur bien-être, vous touchez directement votre propre bien-être. »